Culture de la ciboulette du semis à la récolte

Jardinage et recettes

Conseil Jardinage / Jardinage et recettes 61 Views comments

La ciboulette est une plante aromatique et condimentaire herbacée très commune. C’est une plante vivace qui ne demande que peu de soins, elle est ainsi très simple à cultiver. Elle trouve sa place aussi bien au potager, dans un carré d’aromatique, que dans le jardin d’agrément. Eh oui, elle n’est pas seulement un excellent aromate, elle porte de jolis pompons rose violet sur de gracieuses tiges florales. Elle forme ainsi de belles bordures et s’associe notamment très bien aux rosiers. Son utilisation en tant que condiment relève les salades et plats avec son goût légèrement aillé mais bien plus doux que les feuilles d’oignon, échalote et ciboule. Découvrez dans cet article tous mes conseils pour réussir la culture de la ciboulette.

Description

De la famille des Liliacées, la ciboulette forme chaque saison des bouquets hauts de 20 à 30 cm de hauteur. Elle fleurit en formant des petits pompons violets et duveteux, de 2 à 3 cm de diamètre à la fin du printemps. Il est possible de les garder car elles attirent de nombreux pollinisateurs. Toutefois si vous souhaitez en récolter régulièrement, il est préférable de de les enlever sinon la plante cesse de produire des jeunes feuilles tendres, les meilleures en cuisine ! Elle ne résiste pas au froid hivernal et disparait à cette saison, mais elle repart au printemps.

Espèces et variétés

La ciboulette commune (Allium schoenoprasum L.) est l’espèce la plus courante et la plus cultivée et c’est elle qui est la principale concernée de cet article. Il existe toutefois des variétés aux tiges plus ou moins fines, aux goûts identiques. La ciboulette Danoise a ainsi des feuilles bien plus fines que l’espèce commune.

La ciboule (Allium fistulosum) donne des feuilles plus hautes et plus grosses que celles de la ciboulette, elle porte des fleurs blanches. Sa saveur est également plus forte.

La ciboulette chinoise (Allium tuberosum) est également très intéressante au potager et en cuisine. Elle présente des feuilles un peu plus larges aux petites fleurs blanches disposées en ombelles. On peut la consommer avec le bourgeon pas encore éclot. Elle fleurit un peu moins rapidement que la ciboulette.

Culture

La culture de la ciboulette se fait aussi bien au jardin qu’en pot ou en jardinière. A moins de disposer d’une serre et d’être en climat doux, la ciboulette ne survit pas à l’hiver. Pour en disposer à cette saison, il est donc avantageux d’en cultiver dans un pot que vous rentrerez à l’automne. Il est également utile de prévoir plusieurs pieds afin d’en avoir facilement à disposition.

Semer

A partir du semis il vous faudra attendre une année avant d’avoir suffisamment de feuilles à consommer.

Le semis en place ou direct est possible et se fait au printemps d’avril à juin. Il suffit de semer assez clair en recouvrant les graines d’un peu de terre fine ou de terreau. Il est inutile d’éclaircir la première année car dès le printemps suivant il est possible de transplanter des touffes contenant plusieurs plants (au moins 6).

Le semis en contenant comme dans des godets est plus facile à maitriser car il ne demande pas de désherbage. Semez plusieurs graines par godet pour obtenir de belles touffes. Vous pourrez

Planter

La ciboulette s’expose préférentiellement au soleil mais supporte bien la mi-ombre. Elle peut pousser dans les terres peu fertilisées voire pauvres, mais une terre bien enrichie en matières organiques et maintenue fraiche sera très favorable à sa croissance.

La ciboulette se plante plutôt au printemps mais il est possible, dans les régions à hiver doux, de la planter en automne.

Si vous avez optez pour le semis direct, plantez une touffe de jeunes plants de ciboulette tous les 15 cm. Pour les plants issus de jardinerie, plantez vos mottes à 30 cm d’intervalle. Obtenez également d’autres conseils sur la culture et la plantation des plantes sur jardin addict.

Associer

Il est bien connu que les alliacées et les apiacées s’apprécient au jardin. Les plantes d’une famille repousse les mouches de l’autre famille. Ainsi l’association carotte et poireau n’est pas la seule possibilité. Vous pouvez par exemple cultiver des carottes à proximité d’une bordure de ciboulette. Celle-ci aurait par ailleurs une certaine efficacité contre certaines maladies cryptogamiques des fruitiers. Ainsi n’hésitez pas à la planter sous vos cassissiers, groseilliers, pêchers et pommiers.

Entretenir

Une étape indispensable de la culture de la ciboulette est le renouvellement des plantes tous les 2 à 4 ans. Cette opération se fait en divisant les touffes et en les repiquant aussitôt dans une terre légère et enrichie en compost au printemps ou à l’automne.

Pour diviser les touffes il suffit de prélever une grosse motte et de la diviser en petits bouquets et de les repiquer à 5-10 cm d’espacement. Cette opération permet à la ciboulette de rester belle.

Récolte et utilisation

La ciboulette se consomme surtout fraiche. Une récolte faite régulièrement empêche la ciboulette de fleurir. Pour bien récolter il faut couper très bas, presque à ras. C’est-à-dire qu’on laisse seulement 1 ou 2 cm de tige. Les boutons floraux et les fleurs peuvent aussi se manger.

Les feuilles sont ensuite finement hachées ou coupées en morceaux, et utilisées en assaisonnement et en garniture les plats froids, les salades, les plats aux œufs. Elle est aussi un ingrédient incontournable de la sauce tartare et elle s’ajoute facilement aux vinaigrettes et aux préparations à base de fines herbes.

Articles similaires

Comments